Architecture générale

L'association Réseau Radio Sécurité Dauphiné

Créée en 1992, a pour objectif la couverture totale du Dauphiné, qui comprend plusieurs massifs : Oisans-Ecrins partie ouest, Belledonne, Sept-Laux, Chartreuse, Vercors, Sud-Oisans.

Le réseau se compose de 12 relais et d'un relais portable. C'est actuellement le plus important des réseaux radio d'alerte des Alpes françaises.

Cette couverture, réalisée aujourd'hui, est possible par l'implantation de relais :

  • en points hauts : Aulp du Seuil (1.987m), Grande Moucherolle (2.284m), Graou (3.014m), Obiou (2.789 m), Taillefer (2.839m), Saint-Marcellin.
  • en partie basse : Pic de Belle Etoile (2.719m), Vercors Sud au Roc de Peyrolles (2.016m), Les Rouies (3.405m) dans le Haut-Vénéon.
image

Plusieurs bases d'écoutes sont installées à Grenoble :

  • au PGHM, base principale avec superviseur informatique et enregistreur des communications radio,
  • à la CRS Alpes.

Ces bases assurent l'alternance du secours. Elles sont déportées, l'été à la Bérarde, et l'hiver à l'Alpe d'Huez.

La base déportée du Moucherotte : elle fonctionne comme les bases principales et retransmet les communications vers les bases CRS et PGHM sur une fréquence ministérielle.

Le SAMU 38 et le CODIS 38 sont également équipés de bases d'écoute secondaires. L'unité CRS ou PGHM de permanence assurent la direction du réseau radio.

L'ensemble de ces bases (PGHM, CRS des ALPES, SAMU 38, CODIS 38, postes HUEZ et BERARDE) permettent ainsi une écoute 24h/24. L'équipement des refuges est également terminé.